AMA Prod : du son frais sur la côte basque

Dave Bayonne, fondateur d'AMA Prod

Dave Bayonne, fondateur d’AMA Prod

Le tissu associatif angloye compte depuis quatre ans un OMNI (Objet Musical Non Identifié) rafraîchissant. Cette association – collectif d’artistes – créée par Dave Bayonne a pour but de coacher les artistes locaux afin de permettre leur épanouissement, tant sous forme de spectacle vivant qu’en leur permettant d’enregistrer des disques. Le week-end prochain, les 9 et 10 mars (voir les deux événements : samedi et dimanche), AMA organise un mini-festival au Caveau des Augustins de Bayonne afin de s’offrir une sono pour aider ses jeunes pousses musicales à se produire. Dave a accepté de répondre aux questions de BABinfo.

AMA c’est quoi ?

AMA Prod c’est une association d’Anglet qui œuvre dans le développement artistique, mais aussi en communication, booking, organisation d’événements et encore beaucoup d’autres actions dans le cadre du spectacle vivant. Tout cela dans le but d’aider des artistes locaux à vivre leur rêve, développer leur carrière et même leur apprendre les ficelles du métier. Sinon, ama en basque, ça veut dire “maman”.

Pourquoi l’as-tu créée ?

J’aidais déjà des groupes de potes quand j’habitais à Toulouse, mais il nous manquait toujours un cadre légal pour être pris au sérieux et mener à bien les projets. Du coup, quand je suis arrivé au pays basque, j’ai rencontré des personnes motivées pour participer à l’aventure (des bénévoles mais aussi des artistes sérieux et talentueux), et nous avons décidé ensemble que la forme la plus adaptée était une association indépendante et souple dans ses actions et ses choix.

Aujourd’hui quels artistes font partie de l’ “écurie” AMA Prod ?

Baptiste Daleman:  c’est un peu le globe trotter au grand cœur, philosophe rêveur, mais pourtant bien terre à terre dans sa vision du monde.

Les Flying Sextoys (funk rock), de Biarritz : une belle bande de déconneurs dans la vie et sur la scène, limite obsédés sexuels, et pourtant tellement carrés et sérieux quand il s’agit de faire de la musique…

Les Rexcover, de Ciboure : c’est un groupe de jeunes qui en veulent et qui, bien qu’étant encore au lycée, débordent de talent et de professionnalisme. ça ne les empêche pas d’être punk et délire.

Kadjoo (groove acoustique), d’Anglet : des roots-men dans l’âme, lasai mais au bon sens du terme.

Aurine, d’Anglet :  du blufunk/folk avec une touche mystique. C’est un “entre deux mondes”, des rythmes modernes avec une philosophie ancestrale. Une vie dans une société de consommation avec une aspiration pour un retour à la spiritualité

Enfin Freyja (rock mélodique) d’Hendaye. c’est un bijou de beauté mélodique et de puissance rock.

Du son pour AMALe week-end prochain (9 et 10 mars), AMA Prod organise un gros événement au Caveau des Augustins, “Du son pour AMA”. C’est pour nourrir tes ânes ? 😉

Depuis la création d’AMA Prod, il y a quatre ans, j’avais envie créer un événement autour de tous les artistes que je défends. Un moment convivial où les artistes peuvent rencontrer et échanger, mais aussi rencontrer les acteurs culturels comme les programmateurs et les médias locaux. Ils préfèrent voir les artistes sur scène, plutôt que de se fier aux maquettes ou sites communautaires.

Aujourd’hui, ce projet trouve une dimension complémentaire car en plus d’une rencontre, nous avons en projet de lever des fonds pour acheter une sono qui servira à tous les membres de ce qu’on pourrait appeler un collectif d’artistes. En plus d’un soutien artistique et administratif, les groupes ont aussi besoin d’un soutien logistique. Certains d’entre eux n’ont même pas de sono ou, pour ceux qui en on une, parfois en mauvais état. Cette sono sera donc mise à disposition de tous les groupes de l’association pour leurs concerts.

Les groupes d’AMA Prod se produisent prochainement.

Baptiste Daleman :

  • Le 10 mars – Caveau des Augustins (Bayonne)
  • Le 21 mars – Zèbres de Belleville  (Paris)
  • Le 24 mars – Celtic Pub (Tarbes)
  • Le 4 mai – Dumbfest (England)
  • Le 18 mai – L’Ubu (Perpignan)
  • Le 19 mai – Babajalé (Montpellier)

Aurine :

  • Le 12 avril – Ti BooBoozz (Bayonne)
  • Le 24 mars – Celtic Pub (Tarbes)

 Flying Sextoys :

  • Le 28 mars – Boardrider (Capbreton)

 Pour en savoir plus et les contacter :

Le site officiel d’AMA Prod

La Page Facebook d’AMA Prod

 •

Le groupe Aurine

•Le groupe Aurine : Marc Pichot (basse), Pascal Marrec (guitare), Xabi Pagola (percussions) et Dave Bayonne (guitare et chant).

Aurine, c’est le groupe que tu as fondé, avec des musiciens aussi différents qu’intéressants. Tu peux parler du groupe ?

Aurine est un projet que j’ai fondé en janvier 2010. Composer et trouver les musiciens avec qui je voulais vivre cette aventure a pris du temps, mais aujourd’hui on est prêt à courir les routes.

Personnellement je suis auteur, compositeur, chanteur et guitariste au sein du groupe.

Comme tout guitariste je suis issu du mouvement pop-rock à la base. Ensuite j’ai été influencé par des artistes plus funk jazz comme prince, Keziah Jones ou Raul Midon.
Au niveau des textes je vogue entre la spiritualité, de l’islam au chamanisme amérindien, mais il y a aussi quelques love songs. La seule directive que je m’impose est que le message doit rester positif et constructif.

Ensuite, m’accompagne Xabi Pagola au cajon et à la “Xabbox”, une variante de la stompbox que j’ai fabriquée et dont Xabi a développé le jeu aux mains et non au pied (comme Bixente Lizarazu, lol)

 A la basse, Marc Pichot nous offre son jeu fin et mélodique. Un très grand musicien à mon goût, qui par modestie reste en retrait pour mettre en avant les autres musiciens du groupe.
Enfin, le petit dernier, notre jeune ami Pascal Marrec à la guitare. Cet artiste autodidacte et pluridisciplinaire vient ici appuyer ma voix par quelques touches de chant léger, et sa guitare nous apporte quelques chorus originaux et bien sentis.
Des projets en cours ?

Grâce à l’aide de personnes qui croient en nous, nous préparons une démo trois titre “home made”, et un clip du morceau “Magic Woman”.

 •

AJOUT samedi 9 mars 10h24

Dave Bayonne raconte “Du Son pour AMA” sur France Bleu Pays Basque