Entrevue avec Alain Lombardi

   Alain LombardiJ’avais lu plusieurs “posts” sur Facebook au sujet d’un livre :
Le pénitent de Sartène”, roman de Alain Lombardi. Curiosité, j’ai eu l’envie d’en savoir plus, de connaître le cheminement, l’idée et la gestation du roman, le besoin d’écriture, comment on se jette à l’eau…

Alain Lombardi est réalisateur de films de métier. Au départ, il veut rajouter à son palmarès un téléfilm pour la télévision, ayant pour cadre une région avec une culture bien trempée. En 2009, il assiste au Catenacciu à Sartène, en Corse du sud. Cette mise en scène de procession le fascine, le spectacle est poignant et impressionnant. Il va rédiger un synopsis de film qu’il donnera à lire aux notables, maire, curé du village… Mais, c’est le véto complet : le projet est trop hors contexte, il ne correspond nullement aux us et coutumes du coin, il serait même dangereux de poursuivre sur cette voie !

Soit… C’est ainsi que l’idée va germer : au lieu de faire de l’image, pourquoi ne pas écrire un livre? Défi, pari, challenge? Alain Lombardi s’arme de son ordinateur et de son magnéto, et le voila parti en Corse, où il s’installera pendant plusieurs mois, en véritable reporter. La panique, le doute seront bien sûr au rendez-vous, mais ils s’estomperont laissant place à beaucoup d’enthousiasme face à cette nouvelle aventure. Immersion totale auprès des habitants, il s’imprègne des traditions, il se documente auprès des archives, il accumule les recherches et les livres… La population locale, intriguée, mais non rétive, va alimenter l’auteur en récits, faits historiques et autres anecdotes.

Petit à petit, les personnages vont naître, l’arbre généalogique se construit, l’histoire va s’échafauder en s’appuyant sur une réalité locale : les codes ancestraux règnent au sein des familles, les clans ne sont pas une légende!

Le roman* se déroule fin XIXè siècle, chez une famille de cultivateurs/éleveurs modeste, une des filles de la maisonnée (dont l’intelligence et la beauté sortent du lot), va “subir” diverses péripéties. L’intrigue devient fort mystérieuse et absorbante. Alain Lombardi a bien eu raison d’écrire son livre, le style est fluide, il écrit au présent, les dialogues sont nombreux. Le contexte repose sur la culture, et la tradition est bien retranscrite.

Pourquoi vous proposer ce livre dont l’histoire se passe en Corse ? Car Alain Lombardi ne compte pas en rester là : En effet, il a prévu l’écriture d’un second roman. Et cette fois-ci, l’histoire se déroulera en Pays Basque ! Il procédera de façon similaire, c’est à dire qu’il a déjà commencé son travail de recherche et de documentation. Et Il sera amené à venir vivre en Iparralde une longue période. Et nous souhaitons que l’accueil basque sera aussi chaleureux et instructif qu’en Corse, sinon mieux !

*C’est délibérément que je ne dévoile pas plus, ni ne résume le livre.
Pour en savoir plus, le livre se trouve aux Editions du Panthéon, et dans toutes les librairies (disponible en magasin ou sur commande).
Egalement en version numérique : ici

Le pénitent de Sartène