Recette : Iles flottantes

Pour 2 à 4 personnes :

Préparation 30 mn maximum

35 cl de lait, 1 petite gousse de vanille (ou un sachet de sucre vanillé, mais la crème sera plus sucrée)

3 blancs et 3 jaunes d’œuf, 70 g de sucre + 30 g de sucre

Pour préparer la crème : Faire chauffer le lait avec la vanille, faire frémir et retirer du feu.

A part, dans un saladier, bien mélanger les 3 jaunes d’œuf et les 70g de sucre. Verser dessus, petit à petit,  le lait vanillé et mélanger.

Verser ce mélange dans la casserole du départ, et chauffer doucement jusqu’à frémissement et très léger épaississement. surtout ne pas laisser bouillir. Sortir du feu. Verser dans les coupes finales de service.

Pour préparer les blancs : Prendre les 3 blancs d’œuf et les battre en neige. Lorsqu’ils sont fermes, ajouter petit à petit les 30g de sucre sans cesser de battre. Ceci fait, placer la préparation au micro-ondes 30 secondes, puissance maximale. Ce qui constituera l’île et sera ainsi d’une consistance moelleuse et  légère. Déposer des petites portions de blanc sur la crème initiale.

Râper ( grille fine ) un peu de chocolat par dessus, ou bien napper de caramel ( mais l’ensemble sera plus sucré ). Mettre au frais jusqu’à dégustation.

Astuces :

Pour séparer les blancs des jaunes sans souci, avoir les mains bien propres, casser l’oeuf, le vider dans vos mains,et faire couler le blanc entre vos doigts dans un récipient, jusqu’à ce que le jaune reste tout seul dans la main, sans aucune trace de blanc.

Inutile de mettre une pincée de sel pour que les blancs montent plus facilement.
A ce sujet, lire l’article de Hervé This

Si, par malheur la crème tournait et devenait grumeleuse car elle a trop chauffé ou bouilli, battre la préparation au batteur électrique jusqu’à récupérer une crème lisse, au besoin repasser-la un peu sur le feu.

Le gain de temps et le bon résultat résident dans le passage des blancs au micro-ondes, au lieu du fastidieux et classique pochage dans du lait chaud, qui est toujours assez périlleux, aussi l’égouttage final est ainsi évité.

 Sagua