Un an après Aiete, un Forum pour la Paix par les citoyens

Samedi 15 décembre s’ouvrira dans les locaux de l’Université de Bayonne le premier acte du Forum pour la Paix au pays basque. Dans un contexte d’actualité où les gouvernements français et espagnols font la sourde oreille, c’est la société civile qui, avec un soutien quasi-unanime de la classe politique locale, a pris en charge la concrétisation du processus de paix.

La Conférence internationale de paix de Aiete s’est tenue le 17 octobre 2011 à San Sebastian (pays basque espagnol).
A cette occasion, Kofi Annan (ancien secrétaire général de l’ONU et prix Nobel de la paix en 2001), l’Irlandais Gerry Adams, président du Sinn Fein, l’ancien Premier ministre irlandais Bertie Ahern, l’ancien ministre français de l’Intérieur Pierre Joxe, l’ancienne première ministre norvégienne Gro Harlem Brundtland, et l’ancien chef de cabinet de Tony Blair Jonathan Powell,
ont présenté  “La déclaration de Aiete”.
Cette déclaration insiste sur le fait qu’il est maintenant possible de résoudre les conflits armés, d’arrêter la violence, pour arriver à une paix durable, avec le soutien des citoyens, des communautés européennes et internationales. Qu’il faut faire table rase des rancoeurs passées, il faut voir le présent et l’avenir en terme de réconciliation et de construction.
Forts des expériences passées, il est entendu que cela nécessite courage, efforts et conviction pour que la violence armée prenne fin, pour que la paix s’installe durablement avec intelligence et conviction. Il est temps de saisir l’opportunité de cet élan vers la paix en Pays Basque, après plus le 50 ans de luttes.
C’est ainsi que l’ETA est invité à déclarer publiquement l’arrêt définitif de ses actions, avec dialogue avec les gouvernements français et espagnol, tous les autres médiateurs internationaux et l’ensemble de la population. – [Sagua]

Plus de 40 ans après la 54e proposition de François Mitterrand, qui dans ses promesses de campagne avait promis, au coeur de son action de décentralisation, un département basque, les gouvernements français et espagnols ne savent plus comment se dépêtrer du “problème basque”. Erreurs stratégiques d’un côté, règlements de comptes de l’autre, malgré une unanimité de la société civile suite à la volonté pour l’ETA de cesser tout d’abord (en conclusion de la conférence d’Aiete) de cesser toute action armée, puis de proposer son auto-dissolution, les acteurs politiques autres que locaux ne sont décidément plus à la manoeuvre. Quelle meilleure occasion que ce Forum pour la Paix pour montrer que la société civile et le monde associatif est à même de trouver des solutions pour panser les plaies profondes de ce conflit, proposer des solutions pour le pays basque et surtout mettre en place un processus de paix qui ne soit imposé par personne d’autre que la population.

Le Forum pour la Paix, organisé par Bake Bidea (chemin de la paix), Lokarri (un réseau citoyen pour la paix et le “vivre ensemble”), et l’Université de Bayonne avec pour principal médiateur Jean-Pierre Massias, commence dès aujourd’hui et pourra être suivi en streaming vidéo toute la journée (liens et inclusion vidéo ci-après).

Le programme

09h30 – 10h00 : Ouverture
Ouverture du forum par Philippe Zavoli, Doyen de la Faculté pluridisciplinaire de Bayonne
Présentation du Forum pour la Paix et des différentes manifestations par Bake Bidea et Lokarri

10h00 – 10 h45 : Rapport introductif
Jean-Pierre Massias, Université de Pau et des Pays de l’Adour

10h45 – 12h45 : Séance 1 : « Le « moment » d’Aiete »
Modérateur : Florence Sturm, journaliste à France Culture
Table ronde : Brian Currin, avocat sud-africain qui joua un rôle majeur dans la mise en place de la Commission Vérité et Réconciliation et membre de l’International Contact Group.
Paul Rios, Coordinateur de Lokarri, citizen network for agreement and conciliation.
Kotte Ecenarro, participant à Conférence d’Aiete, vice-président du Conseil général.
Jean-René Etchegaray, participant à Conférence d’Aiete, premier adjoint au maire de Bayonne.

14h30 – 16h30 : Séance 2 : « Les principes de la déclaration d’Aiete »
Modérateur : Daniel Ruiz, journaliste Groupe Centre France
Table ronde : Brian Currin, avocat sud-africain qui joua un rôle majeur dans la mise en place de la Commission Vérité et Réconciliation et membre de l’International Contact Group.
Raymond Kendall, Secrétaire général honoraire d’Interpol et membre de l’International Contact Group
Andy Carl, Directeur général de Conciliation Resources
Docteur Hans-Joachim Griessman, Directeur général de la Fondation Berghof
Jean Pierre Massias, Université de Pau et des Pays de l’Adour

17h00 – 19h30 : Séance 3 : « Aiete, la France et le processus de paix »
Modérateurs : Patrick Pépin, journaliste
Table ronde : Les raisons de participer à la Conférence – Les suites – Ce qui reste à faire
Jakes Bortayrou, participant à Conférence d’Aiete, Abertzaleen Batasuna
Max Brisson, participant à Conférence d’Aiete, premier adjoint au maire de Biarritz et conseiller général
Frédérique Espagnac, participante à la Conférence d’Aiete, sénatrice
Jean-Jacques Lasserre, participant à Conférence d’Aiete, sénateur et président du conseil des élus
Michel Larralde, participant à Conférence d’Aiete, secrétaire général de CFDT Pays basque
Xabi Larralde, Batasuna
Jean Lissar, participant à Conférence d’Aiete, EELV
20h00-21h00 : Clôture
Anaiz Funosas, Bake Bidea
Michel Tubiana, Ligue des droits de l’Homme

 Le Live