Un Petit RamDam à Bayonne pour tout savoir sur les “tiers-lieux”

Il y a d’abord le domicile, premier lieu où nous passons notre vie. Vient ensuite l’entreprise, le deuxième. Et puis il y a ces endroits où l’on se rencontre. Où l’on fait, pour un temps au moins, communauté. Et c’est une toute nouvelle façon de travailler, à l’ère des TGV et bureaux numériques nomades, qui a emprunté ce concept pour dénommer ce qui va bien au-delà de simples bureaux et services partagés : les tiers-lieux.

Coworking Pays Basque : le pionnier local dans ses nouveaux locaux

Coworking Pays Basque : le pionnier local dans ses nouveaux locaux

“Dis papa, c’est quoi un coworking ?”

Si vous ne connaissez pas la réponse, il faut bien vite vous mettre à jour. En effet, il est bien possible que vos enfants soient d’une génération où les tiers-lieux destinés aux activités professionnelles soient monnaie courante. Le village où ils auront terminé leur adolescence aura fait le choix de transformer un vieux bâtiment en coworking associatif à vocation de pépinière, avec l’aide des entreprises locales, afin d’aider au développement de l’activité, notamment auprès des jeunes qui auront pu y trouver un FabLab… Puis une fois leur activité créée, ils auront pu la développer avec la Côte sans besoin de louer de locaux ni acheter de matériel et équipements !

S’ils ont choisi la notion de tiers-lieu (“Third Place“), qui a l’origine s’applique à tout lieu de lien social  hors l’entreprise, comme un café ou la MJC du quartier, c’est bel et bien parce que les créateurs des premiers espaces de coworking avaient en tête de ne pas se contenter de partager mètres-carrés, meubles, chauffage, téléphone et photocopieuse ! Il s’agit le plus souvent de communautés à part entière, avec évidemment un noyau dur de permanents, qui modèlent ainsi ensemble, sans que leur patron respectif n’ait rien à en dire (sauf si c’est eux-même), leur lieu de travail idéal ! Une utopie ?

Des exemples en Pays Basque

Le pionnier local est biarrot. L’association Coworking Pays Basque réalise l’utopie depuis 2012. Ailleurs en Pays Basque, d’autres concepts ont émergé, qui vont tous dans ce sens de co-création de lieux où l’on prend plaisir à travailler, créer des synergies, échanger, apprendre, rencontrer. BABinfo vous présentera très prochainement une série de reportages sur ces initiatives.

Les tiers-lieux basques ne sont évidemment pas isolés. Et demain vendredi 27 mars, à la MVC du Polo Beyris à Bayonne, la Coopérative Tiers Lieux d’Aquitaine, dont Jean-Christophe Fauquenot, co-fondateur du Coworking Pays Basque, propose un “Petit RamDam“. Journée locale de rencontre ouverte à tous (s’inscrire !) au cours de laquelle il se débattra notamment de “Les tiers-lieux, nouveaux lieux d’apprentissage”, avec Raphaël Besson, expert en socio-économie urbaine et docteur en sciences du territoire- urbanisme, Jordi Sirvente, coordinateur du réseau catalan Cowocat et Daniel Harotzarene de l’Atelier Lan Berri.

Cliquez pour le programme de la journée