Une carte participative contre les pollutions en Pays Basque

L’antenne Côte Basque de la fondation de défense de l’océan Surfrider s’est dotée d’un outil collaboratif permettant à tout un chacun de signaler un risque de pollution via une carte interactive sur Internet. Expérience pilote d’abord strictement locale, son succès pourrait lui permettre d’être utilisé sur d’autres secteurs.

Déjà des dizaines de pollutions signalées, encore trop d'oubliées

Déjà des dizaines de pollutions signalées, encore trop d’oubliées

“On avait la frustration de pas pouvoir travailler sur les dossiers à l’intérieur des terres. Parce qu’une fois les pollutions sur la plage, à part les ramasser, que peut-on faire ? Il est très difficile de remonter à la source. Quand on organisait le nettoyage des rivières, on s’en apercevait bien que les pollutions ne venaient pas d’Espagne mais bel et bien de chez nous ! Et des gens continuent à déverser constamment.”

Pour Valérie Motti, de Surfrider Côte Basque, il fallait absolument un moyen simple d’améliorer tant le signalement que le suivi des pollutions. C’est à peine si les bénévoles avaient pu rencontrer quelques élus…

“On voulait vraiment faire quelque chose pour ça. Alors on a pensé à un outil sur Internet qui puisse garder la trace des observations, où l’on puisse mettre des photos, qui permette des commentaires… On a trouvé un informaticien qui nous a développé ça bénévolement, et on l’a lancé en juin 2014.”

Il est vrai que l’ancien outil de surfrider, bien qu’efficace, méritait un petit coup de jeune et de convivialité.

“C’est une initiative de l’antenne Côte Basque. Nous avons décidé de lancer ça à notre échelle, pour qu’avec notre dizaine de bénévoles nous soyons capables de suivre tous les dossiers, aller sur place, avoir les contacts avec les élus. Le but n’est pas seulement de référencer, mais bel et bien de résoudre les pollutions. Maintenant l’outil est ouvert ! Si d’autres secteurs veulent l’utiliser pour gérer leur zone avec, c’est sans problème. On est un site pilote.

Pour l’instant nous sommes en phase de référencement. On commence tout juste à aller vers les communes pour leur signaler les problèmes sur leur territoire, mais on n’a pas toujours de réponse. Avec cet outil, et la pression que tout le monde peut exercer via les réseaux sociaux, nous espérons qu’à l’approche de la période estivale, on puisse faire avancer quelques dossiers qui sont en état d’être résolus rapidement. En ce moment, par exemple, beaucoup d’entreprises déversent sauvagement dans la Nive.”

Comment signaler une pollution ?

– Tout d’abord rendez-vous sur la carte

– Déplacez-vous sur la carte et zoomez afin d’avoir une vue précise de l’emplacement où vous avez détecté la pollution.

– Cliquez sur le bouton “Signaler une pollution” (en haut à droite), puis déplacez le petit pointeur qui apparaît jusqu’à l’endroit précis de la pollution.

– Cliquez sur le pointeur, une fenêtre de saisie apparaît. Remplissez les champs afin de mieux définir votre observation : type de pollution, taille… Vous pouvez aussi ajouter trois photos et une zone de texte libre permet de décrire de façon plus détaillée et même de mettre des liens hypertexte.

Le signalement d'une pollution est extrêmement simple. On peut ajouter jusqu'à trois photos, ainsi qu'un long texte riche (liens possibles) permettant de décrire l'observation.

Le signalement d’une pollution est extrêmement simple. On peut ajouter jusqu’à trois photos, ainsi qu’un long texte riche (liens possibles) permettant de décrire l’observation.

Assez rapidement, un bénévole de Surfrider Côte Basque accuse réception de votre signalement. Dès que possible, le site est visité, la municipalité concernée prévenue, et le dossier suit son cours.

Sitôt votre signalement envoyé, un bénévole active la procédure.

Sitôt votre signalement envoyé, un bénévole active la procédure.

Sur la carte, votre signalement, qui a arboré un drapeau de couleur blanche tant que les bénévoles n’avaient pas confirmé sur place, prend la couleur du type de pollution. On peut commenter la fiche en ajoutant des observations.

Un bénévole a validé votre observation. La carte compte désormais une pollution de plus, et la procédure a été lancée !

Un bénévole a validé votre observation. La carte compte désormais une pollution de plus, et la procédure a été lancée !

On peut aussi partager la fiche de la pollution sur les réseaux sociaux, ce qui permet aux habitants (ou vacanciers) de faire pression sur leur municipalité. Surfrider s’en charge de toutes façons avec ses propres outils sociaux.

Un nouveau signalement sur Bayonne cette fois avec des dépôts sauvages… Rappelons quand même que sur Bayonne Vous…

Posted by Surfrider Côte Basque on vendredi 3 avril 2015

Est ce-efficace ?

“Parfois ils nettoient ou font nettoyer rapidement. Parfois on n’a même pas de réponse. L’important est qu’enfin tout le monde puisse se sentir concerné. Que chacun puisse agir.”