Une opération escargot pour pouvoir se loger

Opérationescargot

Photo CC-BY Sagua

Le collectif Lurra eta Etxebizitza a organisé samedi une opération escargot symbolisant les trajets qu’étudiants et travailleurs doivent emprunter quotidiennement. La faute au prix exorbitant du logement sur la côte, où se trouve le principal bassin d’emploi et d’études.

Plusieurs dizaines de membres du collectif Lurra eta Etxebisitza ont parcouru, hier, un trajet symbolique de Mauléon à Saint-Jean-de-Luz en passant par Saint-Palais, Cambo et Biarritz, afin d’alerter à nouveau les populations sur la problématique du logement sur la côte basque, qui représente le principal bassin d’emploi et universitaire d’Iparralde. Le prix du logement ne cesse d’augmenter et oblige étudiants et travailleurs à habiter à l’intérieur des terres, occasionnant des déplacements inutiles, coûteux, qui entraînent pollution supplémentaire, embouteillages qui grèvent l’économie, et risques d’accidents accrus.

En cause ? L’augmentation du nombre de logements vides, due à la spéculation immobilière et aux choix politiques ayant voué la zone côtière exclusivement au tourisme, augmentant ainsi fortement la part de résidences secondaires. On comptait ainsi  43.882 logements inoccupés en 2009, contre 35.864 en 2006, les nouveaux chiffres étant attendus pour l’automne 2013.

Le collectif démarre ainsi sa campagne d’été afin de sensibiliser populations et élus, et propose que se mette en place une plateforme de réflexion sur cette problématique.

Écoutez l’interview d’une porte-parole du collectif (fr) :

Le dossier de Lurra eta Etxebizitza sur le logement en Iparralde (fr) :

Le blog du collectif (eus/fr) : http://lurraetaetxebizitzakolektiboa.revolublog.com/